Actualités

Rallye d’Automne La Rochelle : point final

Après une année de vaches maigres et covidiennes, la saison 2021 de Philippe et Fred mérite bien le qualificatif de dense. Aleria Historic Rally en juin, Tour Auto en septembre et Tour de Corse historique en octobre, pour un total d’une quinzaine de journées de course, pas mal pour des pilotes que l’on peut pudiquement qualifier d’historiques et, de plus, convalescents au sortir de l’été. Pas rassasié pour autant, notre équipage de choc a renfilé casques et combinaisons début novembre du côté de La Rochelle.

Sur le papier, bien peu de choses au regard des longues épreuves auxquelles il participe habituellement, avec un total de 140 km chronométrés répartis en quinze spéciales. Cependant, il s’agit bien du Rallye d’Automne avec des horaires nocturnes et une piste souvent grâce comme en témoignait Philippe à l’issue de la première étape :

C’est l’hiver ! On a couru une spéciale de jour, le reste de nuit, un vrai calvaire ! C’est exactement l’opposé de la Corse, avec des routes très rapides. Comme on est les seuls à ne pas avoir reconnu, les autres équipages nous prennent pour des fous-dingues. Et forcément à 140 km/h, c’est parfois chaud, on cherche notre route. Sur un rond-point, on ne savait plus où aller, on a embarqué toutes les banderoles. C’était rigolo !
Philippe Vandromme

Hélas le lendemain, dans la cinquième spéciale du jour, Philippe perdait toute sa gamme de rapports de boite de vitesse. 

Nous avons dû nous trainer en première jusqu’au point stop où l’assistance nous a récupéré. Une chance dans notre malheur, sinon nous serions restés coincés au milieu de la campagne à attendre que toutes les voitures soient passées
Philippe Vandromme

Leur Rallye d’Automne et leur saison se terminait donc sur cet incident, mais Philippe n’en était pas désappointé. 

La voiture a beaucoup roulé en course depuis un an, c’est de l’usure normale. Et jusqu’à ce que ce problème survienne, nous avons pris vraiment beaucoup de plaisir, c’est un beau rallye avec un public très chaleureux, nous commencions à prendre nos marques et même un trop d’assurance. Je suis arrivé trop vite dans un gauche 3 et nous avons tiré tout droit dans un champ… il fallait voir Fred qui s’accrochait à son siège !
Philippe Vandromme

Un avertissement sans frais, il n’aurait pas été raisonnable de se jeter dans les derniers chronos de nuit avec un tel enthousiasme. C’est la mécanique qui a finalement sifflé la fin de partie.

Ford GT40 MKII - 1969 - Frédéric Vivier au volant - Philippe Vandromme en co-pilote

Dernières actualités

Le débrief du Mans Classic Edition 2022

Il se faisait attendre depuis 4 ans… Le retour de Classic Événements sur Le Mans Classic et son édition 2022 était le symbole de grandes retrouvailles. Après

Roland Garros – Notre loge idéale

Le Tournoi de Roland Garros est entré hier dans sa deuxième semaine et aujourd’hui débutent les premiers quarts de finale. L’occasion de rappeler que Classic

Tour Auto 2022 – Les films !

Les films réalisés sur nos événements seront désormais visibles sur ce site, en plus de notre page Facebook. Petit retour en arrière avec ceux réalisés